Peut-on faire une retraite spirituelle en étant non croyant ?

Depuis quelques années, je ressens le besoin de marquer des pauses, de me retrouver avec moi-même, de me couper du monde même, pour retrouver ma fibre spirituelle. Pourtant je ne suis pas catholique, je ne suis pas bouddhiste non plus, ni juive ou musulmane. En fait, je n’appartiens à aucune communauté religieuse. On pourrait me définir comme athée, laïque ou non-croyante. Même si je cultive en moi une certaine forme de spiritualité et de croyances.

retraite spirituelle athée

Je suis très sensible aux concepts qui se cachent derrière les retraites. Je m’organise souvent moi-même des périodes de retraites où je pars seule dans un lieu reculé. Cependant, étant non catholique, je reviens pourtant tout juste d’une retraite dans une abbaye avec des soeurs Bénédictines.

Alors, existe-t-il des retraites spirituelles non religieuses, laïques ou adaptées aux athées ? Où peut-on trouver ce genre de retraite, où se déroulent-elles et quels types d’activités sont proposées lors de ces retraites ? Je vais essayer de répondre à toutes ces petites questions que vous vous posez.

Et puis en fin d’article, je vous raconterai comment s’est passée ma retraite spirituelle dans l’abbaye St Michel de Kergonan en Bretagne.

Alors, commençons par le commencement : que signifie une retraite non religieuse, laïque ou athée ?

Retour sur quelques définitions… : laïcité

Je pense qu’il est peut-être important déjà de revenir sur ces 3 termes : non religieux, laïque et athée.
Je ne pense que dans le cadre de cette recherche, il est plus précis de parler d’une retraite athée, que d’une retraite laïque. Dans le sens où le terme laïque est plutôt rapproché au principe de laïcité de “séparation dans l’État de société civile et de la société religieuse, ainsi que la neutralité de l’État à l’égard des confessions religieuses(Wikipédia).

Athéisme…

Le principe de l’athéisme, définit aujourd’hui lui l’absence de religion ou le refus de toute croyance en un Dieu ou une divinité que ce soit.

Pour parler de retraite non religieuse, il est donc plus approprié de parler de retraite athée que de retraite laïque.

retraite spirituelle non religieuse

Une retraite athée, non religieuse peut-elle être spirituelle ? Et inversement : une retraite spirituelle peut-elle être athée ou non religieuse ?

Aujourd’hui, il existe une offre très diverse de retraites en France et même à l’étranger. Je suis donc persuadée, qu’il est possible de trouver LA retraite qui correspondra parfaitement à ses attentes.
Si vous recherchez une retraite qui ne parle aucunement de spiritualité, de religions ou de croyances : vous pouvez-vous tourner vers des retraites qui mettront en avant des activités créatives ou sportives par exemple. Vous pouvez également contacter les organisateurs des retraites pour demander plus de renseignements à ce sujet.

Religion & Spiritualité

Pour répondre à ces deux questions, je dirais plutôt oui.

Comme je vous l’ai dit en début d’article, je ne me revendique d’aucune foi religieuse, que ce soit le catholicisme, la religion musulmane, juive, bouddhiste ou autres. Pourtant, je ne me dirais pas non croyante non plus. Car je crois à beaucoup d’autres choses, que ce soit à la Nature (à la Mère Nature même), au Destin, à l’Intuition, à l’Intention ou aux Énergies.La spiritualité est une notion très importante pour moi dans la mesure ou elle questionne. Et d’un certain côté, je pourrais me dire de toutes les religions, puisque j’aime étudier la valeur et les philosophies et les cheminements spirituels de diverses religions.

Aller retrouver sa fibre spirituelle

C’est un peu en suivant ce schéma de pensée que j’imagine l’essence de la retraite que j’organise en avril prochain (je vous laisse y jeter un oeil). Au travers du yoga, de la méditation, d’atelier et de balades dans la Nature, il sera question de retrouver sa fibre spirituelle, de se reconnecter à son Esprit mais aussi d’aller explorer les pouvoirs de la Nature.

Sans aller parler d’une ou de divinité(s) suprême(s) et sans participer à des rituels religieux, il est possible de dénicher une autre forme de spiritualité. Les activités proposées lors de ce week-end ne mettront en avant aucun culte, pratique religieuse ou croyances tout en proposant des pistes de réflexions, de philosophies de vie. Et chacun est libre de développer et d’accorder de l’importance aux éléments de cette spiritualité qui leur feront écho.

Sur quels sites trouver des retraites spirituelles non religieuses ?

Le premier site que je conseillerais serait peut-être Book Your Yoga Retreats. Ce site répertorie un grand nombre de retraites d’aucune appartenance religieuse et centrées sur la pratique du yoga, mais pas que. J’ai d’ailleurs pu répertorier la prochaine retraite que j’organise sur ce site.

Sinon, vous pouvez retrouver de nombreux articles de magazines qui proposent des listes de retraites comme dans cet article : Les plus beaux lieux où faire une retraite spirituelle.

Ou bien, tout simplement tapper dans votre moteur de recherche ces mots-clés : retraite spirituelle athée / retraite spirituelle non religieuse / retraite spirituelle méditation / retraite spirituelle yoga /retraite spiriuelle randonnée… ou tout autre activité que vous aimeriez combiner à votre retraite !

retraite spirituelle laique

Maintenant, on peut se poser une autre question : peut-on faire une retraite religieuse quand on est athée ou non-croyant ?

Dans cet autre cas, je vais prendre l’exemple de la retraite que j’ai faite dans une abbaye de Bénédictines.

Il y a quelques semaines, j’ai recherché sur Google un monastère en Bretagne qui pourrait accueillir des retraitants. J’avais déjà entendu dans mon entourage des personnes dire qu’elles avaient passé quelques jours pour se recueillir dans un monastère. Et cet été, lors de ma visite de l’Abbaye de Sénanque en Provence, la guide nous avait parlé d’un espace pour des retraitants. Je savais donc que ce type de retraite était possible, mais je ne savais pas si je pouvais y participer en tant que non-catholique.

J’ai ouvert quelques résultats de recherche dont le site de l’Abbaye St Michel de Kergonan. L’Abbaye abrite une communauté de soeurs Bénédictines vivant sur place dans le monastère. J’ai envoyé un email à la soeur hôtelière afin de lui présenter mes motivations de retraite et de savoir si je pouvais être admise, sans préciser mes convictions religieuses. Quelques jours plus tard, j’ai reçu sa réponse positive, accompagnée d’une question : souhaitez-vous rencontrer une soeur, ou bien rester seule lors de votre séjour ?

Ma retraite de 3 jours dans une abbaye en Bretagne

Je suis arrivée à l’abbaye de St Michel de Kergonan en milieu d’après-midi. À vrai dire, je ne savais pas trop à quoi m’attendre en réservant ce séjour. Où allais-je dormir ? Dans un dortoir, dans une chambre privée ? Avec qui allais-je prendre mes repas ? Avec les soeurs, avec les retraitants, seule ?
Qu’allais-je faire de mes journées ?

Être retraitant dans une abbaye, quelles attentes ?

La soeur hôtelière ma chaleureusement accueilli et présenté la petite hôtellerie de l’abbaye : un bâtiment secondaire séparé de quelques dizaines de mètres du bâtiment central qui se compose de l’église et du monastère. Je découvre alors, ma petite chambre simple, la bibliothèque, la cuisine, la salle d’eau et la salle à manger. Je comprends alors vite que mon séjour sera bien séparé de la vie quotidienne des soeurs. Je suis un peu déçue, car j’aurais peut-être aimé partager la vie en communauté avec les soeurs, j’aurais peut-être aimé prendre mes repas avec elles, expérimenter leur retraite à elles au final.

Déroulement d’une retraite en abbaye / monastère

Mais je comprends vite qu’il ne s’agit pas de ce type d’expériences. Après réflexion, c’est assez normal : les retraitants viendraient déranger le quotidien monastique et le recueillement des soeurs qui vivent en total isolement.

En tant que retraitante, je reste totalement libre de la façon dont je souhaite organiser mes journées. Je suis néanmoins invitée à venir écouter les offices quotidiens des soeurs : 6 offices entre 6h du matin et 10h du soir, si mes souvenirs sont bons. Et à manger mes repas dans la salle à manger de la petite hôtellerie avec les autres retraitants.

Une démarche dans la bienveillance et la tolérance

Je me retrouve donc avec moi-même (ou presque) avec beaucoup de temps libre. Je profite de tout ce temps pour étudier un livre spirituel, me rendre à quelques offices ou messes chantés en grégorien ou aller voir le coucher de soleil au bord de la mer. Je prends plaisir à écouter les chants enveloppants des soeurs, qui résonnent dans toute l’église. C’est reposant. J’instaure ces petits rendez-vous dans mes journées tels des instants de méditation.

Si vous êtes non croyant et que vous souhaitez réaliser une retraite spirituelle dans un lieu religieux : un monastère, une abbaye, un ashram ou autres. Je vous conseille de prendre contact avec le responsable des retraitants en expliquant simplement votre démarche.

L’essentiel est d’adopter une attitude respectueuse et tolérante envers les croyants et les pratiquants. C’est une belle source d’ouverture d’esprit.

retraite spirituelle non religieuse

Où trouver des retraites en monastère ou en abbaye ?

Sur le site de La Croix, il existe un outil de recherche de retraites en fonction de ses envies.

Vous pouvez également consulter le site Retraite Spi, qui regroupe des retraites spirituelles religieuses.

Sinon, vous pouvez regarder directement sur les sites des différents monastères en France.

L’offre des retraites est donc très diverse et en fonction de ses envies et de ses attentes, je pense qu’il est tout à fait possible de trouver ce que l’on recherche, en accord avec sa démarche. Des retraites spirituelles peuvent être non religieuses et on peut parfois participer à des retraites dans des lieux religieux en étant athée ou d’une autre foi religieuse. En espérant de trouver ce qui vous conviendra le mieux pour votre prochaine retraite 🙂